Que peut le cinéma pour le Moyen-Orient ?

Festival, Proche Orient: que peut le cinéma
Festival, Proche Orient: que peut le cinéma

D’un pays à l’autre et à travers une cinquantaine de films, la quatrième édition du festival « Proche-Orient : que peut le cinéma? » s’ouvre à Paris en partenariat avec le Monde Diplomatique et la Mairie de Paris.

Pour cette quatrième édition, le festival donne l’honneur aux documentaires venant de la région du Proche et Moyen-Orient. Mais le festival comprend également des long-métrages, des téléfilms et une quinzaine de court-métrages. Durant douze jours, les spectateurs découvriront des œuvres cinématographiques venant d’Israël, de Palestine, d’Irak, du Liban et d’Iran.

C’est le film israélien Ajami, mention spéciale pour la Caméra d’or à Cannes 2009, qui ouvre le festival. Ce film est, rappelons-le, est co-réalisé par l’Israélien Yaron Shani et le Palestinien Scandar Copti. En effet, l’édition de cette année est articulée autour du conflit israélo-palestinien: Gaza, Israël, l’exil, les implantations mais aussi l’Amérique, la guerre en Irak, l’Iran ou encore la question des femmes au Moyen-Orient…

Une autre nouveauté de cette année, c’est la présence de l’Iran, avec notamment en clôture (le 13 décembre 2009) le film « Les Chats Persans » réalisé par Bahman Gobhadi et qui raconte le malaise de la jeunesse iranienne tout en offrant un voyage à travers la scène musicale underground de Téhéran. Le film avait également remporté le Prix Spécial du Jury de la sélection « un certain regard » à Cannes 2009

Durant douze jours, chaque film projeté est suivi par un débat sur la vie quotidienne au Moyen-Orient. Ces débats sont organisés en partenariat avec le Monde Diplomatique et animées par des cinéastes et des spécialistes de la région.

Du 2 au 13 décembre 2009 au cinéma Les Trois Luxembourg

67, rue Monsieur Le Prince – 75006 Paris

« Proche-Orient : que peut le cinéma? »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*