Discrimination à l'emploi en Israël ?

ImageL'Association des Droits civiques en Israël (ACRI) vient de dénoncer le limogeage d'employés arabes israéliens. La Compagnie nationale des chemins de fer israélienne a en effet informé 40 employés arabes que leur contrat ne serait pas renouvelé après avril…



Le non-renouvèlement de leur contrat serait causé par le fait que ces employés n'ont pas accompli leur service militaire.

En effet, la direction a décidé de changer les critères de recrutement et de ne pas renouveler le contrat annuel des employés n'ayant pas effectué le service militaire. Cette décision vient suite à l'avis donné par les responsables de la sécurité de la compagnie des chemins de fer en Israël. Ces salariés étaient chargés notamment de la garde des passages à niveau pour éviter des collisions.


D'un autre côté, les responsable de l'entreprise assurent que cette décision s'inscrit dans la droite ligne des entreprises de l'état qui favorisent le recrutement d'Israéliens ayant effectué leurs services militaires.

De son côté, l'ACRI (Association des Droits civiques en Israël) a demandé à la direction de revenir sur cette mesure qualifiée de discriminatoire et a rappelé que les tribunaux israéliens avaient par le passé interdit de considérer le service militaire comme un critère pour le recrutement. Mais la société de chemin de fer a rétorqué en niant toute discrimination. Elle a évoqué l'exemple de ces citoyens israéliens juifs n'ayant pas effectué leur service militaire et qui ne pourraient plus eux aussi être chargés de ces missions.

ACRI.