Israël – Syrie : balle de ping-pong

Un dialogue de sourd s'installe entre Syriens et Israéliens sur le chemin difficile de la relance du processus de paix au Moyen-Orient. Lors de son investiture devant le parlement syrien, le président fraichement réélu a appelé Israël à "clarifier" ses intentions…

Pour faire la paix, le président syrien a demandé aux dirigeants israéliens de "proclamer d'une manière officielle et claire leur volonté de faire la paix". Bachar El-Assad affirme par ailleurs qu'il ne souhaite pas de négociations dans l'ombre mais des positions claires et nettes en ce qui concerne la paix entre les deux pays. En d'autres termes, les Syriens demandent des garanties sur le retour du Golan en cas de reprise de pourparlers.

Pour ce faire, M. Assad propose de recourir à une tierce partie avant de s'asseoir autour de la table de négociation directement. En attendant, pour lui les choses sont simples, et il pose ses conditions : "les négociations ne devront pas porter sur la terre qui doit nous être restituée. Nous voulons négocier d'autres questions comme les arrangements sécuritaires et la délimitation des frontières".

A noter que les pourparlers de paix entre Syriens et Israéliens sont gelés depuis 2000. Damas veut récupérer tout le plateau du Golan occupé par Israël en 1967 et annexé en 1981. Le 9 juin 2007, Ehud Olmert avait invité le président syrien à venir négocier directement avec lui à Jérusalem ou "partout où il le voudra". Il avait même appelé le président syrien par son prénom et via une chaîne arabe : "Bachar, vous savez que je suis prêt à mener des négociations directes avec vous et vous savez aussi que c'est vous qui insistez pour ne parler qu'aux Américains".

D'autre part, George W. Bush a appelé lundi 16 juillet à la tenue d'une conférence internationale pour relancer les pourparlers de paix au Proche-Orient. Le Président syrien a souhaité lors de son intronisation devant le parlement que les déclarations du président américain "soient traduites par des actes et non seulement des paroles".