Le Métro de Damas, quels enjeux ?

Métro de damas, ligne verte, moyen-orient.frConstruire un métro au sein de l'une des plus vieilles villes au monde, tel est l'objectif de la commission syrienne des plans aidée par l'Union Européenne et le gouvernement français. Un projet qui coutera près de deux milliards de dollars.

Damas qui est l'une des plus anciennes villes du monde et dont les traces de présence humaines remontent à 6000 ans av J-C, s'apprête à entamer l'un des projets les plus importants de son histoire en accueillant le premier métro. Avec une ouverture économique croissante, l'importation des voitures a été largement facilitée et du coup, l'on peut voir dans les rues de la capitale syrienne, mais aussi dans les autres grandes villes, des embouteillages record, du jamais atteint auparavant.

embouteillage à damas

Ce problème d'affluence est sans doute lié à l'infrastructure urbaine de la ville même, avec des axes routiers en mal d'accueillir ce nombre gigantesques de voitures. Mais c'est aussi et surtout dû au manque de moyens de transport public. Actuellement, la ville regorge de minibus par milliers. Un moyen de transport indispensable pour répondre aux  besoins mais qui reste hautement polluant et encombrant à la fois.

C'est pour cela que la construction d'un métro dans cette ville ne peut être que bénéfique, de point de vue urbain, écologique et pour résorber le problème d'embouteillage et de transport public.

Mais face à cela, d'autres contraintes s'imposent, notamment en ce qui concerne le tracé de ce métro qui s'entrecroise avec la richesse historique de la ville. D'après les plans, la vieille ville semble épargnée et les lignes du métro sillonneront plutôt la ville à l'extérieur du mur. Ceci dit, avec une ville aussi ancienne que Damas, le patrimoine historique ne se limite pas à l'enceinte de la vieille ville seulement. On peut donc s'attendre à ce que les fouilles souterraines nécessaires puissent trouver sur leur chemin d'innombrables découvertes et trésors archéologiques. Une commission a été créée pour effectuer des fouilles de nature archéologique tout au long du tracé du futur métro et ce avant de commencer les travaux. En cas de découverte archéologique, normalement, des décisions conséquentes seraient prises, assurent les responsables du projet du métro de Damas.

La deuxième interrogation qui s'impose c'est l'impact de ce projet sur l'urbanisme actuel de la ville, surtout tout au long des lignes de métro en question, en particulier autour de la vieille ville où de nombreux autres projets sont prévus en même temps que le métro.

tracé du métro de damas

Plan du métro de Damas

Le chantier du métro commence cette année, et devra s'achever avec une mise en marche à l'horizon de 2015 de la première partie du projet,  à savoir "la ligne verte" qui est l'une des quatre lignes prévues. Cette première ligne traversera la ville dans l'axe sud-ouest/nord-est, en passant par les quartiers les plus peuplés de la ville. Avec 17 stations prévues, elle sera longue de près de 17 kilomètres environ.

A noter que Damas était déjà dotée d'un tramway au siècle dernier, entre 1905 et 1967. De cette ancienne ligne, il ne reste qu'une ancienne trace dans le centre ville, pas loin du café Havana et à trois cent mètres de la gare centrale. Photos Métro de Damas.