L'histoire de Bassam

Histoire de bassam, In Just Don't Pity Me, Idan MeirIn Just Don't Pity Me, histoire palestinienne racontée par un Israélien... Comment dépasser la mort, la haine et la guerre pour militer pour la paix ? C'est la rencontre à travers une pièce de théâtre entre un acteur israélien dont le fils a été tué alors qu'il effectuait son service militaire à Gaza et un Palestinien dont la fille est morte lors d'un accrochage avec la police israélienne des frontières…

Abir Aranmin, une fillette palestinienne de 10 ans, a été mortellement blessée après avoir été touchée à la tête par une balle en caoutchouc tirée par la police israélienne des frontières qui patrouillait dans la ville cisjordanienne d’Anata.

A priori, après une telle tragédie, l'on peut s'attendre à des cris de vengeance et de représailles sans cesse. Sauf que dans cette malheureuse histoire, une lueur d'espoir est néanmoins présente. Le père d’Abir, Bassam Aranmin, 38 ans, un ancien membre de Fatah qui a passé 7 ans dans les prisons israéliennes, fait partie des fondateurs des Combattants pour la Paix "Combatants for Peace", un groupe composé d’anciens soldats israéliens et de combattants palestiniens qui se sont engagés à rechercher une solution pacifique au conflit israélo-arabe.

Soutenu par les membres de son groupe, Bassam affirme vite que malgré ce qui lui est arrivé, il n’abandonnera pas le chemin de la paix et qu’il ne cherchera pas la vengeance.

De plus, après la mort de sa fille, l'un des membres israéliens du groupe, Idan Meir, ancien soldat aujourd'hui auteur et metteur en scène, a écrit une pièce de théâtre sur l'histoire de Bassam intitulée en anglais "In Just Don't Pity Me".

La pièce commence par une scène symbolique lorsqu'on lui offre un fusil pour venger la mort de sa fille. Le père refusera le "cadeau". Mais l'autre symbole de cette pièce est l'interprétation de Shlomo Vishinsky. La pièce se joue avec un seul acteur et sera donc interprétée par cet acteur israélien dont le fils a été tué il y a quatre ans dans la bande de Gaza, alors qu'il était chargé avec son unité de démolir des tunnels utilisés pour la contrebande d'armes.

C'est donc cette rencontre entre ces deux pères qui marquera la force de cette pièce. L'un et l'autre ont été frappés en tant que parent endeuillé par la perte d'un enfant.

L'acteur a passé 40 ans avec la compagnie théâtrale israélienne "Cameri". Il fut parfois un personnage controversé, à la fois défendant fortement la paix et critiquant les Israéliens qui refusent d'accomplir leur service militaire obligatoire. Agé aujourd'hui de 64 ans, il a toujours défendu une solution pacifique où les deux états palestinien et israélien vivraient côte à côte.

 

Site officiel des "Combattants For Peace".

{moscomment}