Les routes de l'Arabie passent par le Louvre

exposition route de l'arabie au louvreQuand on pense à l'Arabie saoudite, on a toujours tendance à penser au pétrole (et à la Mecque). Evidement, le royaume est le premier pays producteur. Mais ce que l'on ignore souvent, c'est que la péninsule arabe est avant tout une terre riche également en histoire. En raison de sa situation géographique, le royaume a toujours eu une influence directe sur les routes commerciales qui liaient l'Asie, l'Afrique, le Moyen-Orient et plus loin l'Europe.

Cette position géographique a donné à l’actuel Royaume d’Arabie saoudite la chance d'abriter des vestiges de cultures différentes qui remonte à la Préhistoire. Au fil du temps et de l’histoire, ces civilisations naissent, croissent et régressent, cédant la place à d’autres cultures et civilisations.

De plus, ce passage de relais, de civilisation en civilisation, se fait au rythme des contacts avec les civilisations voisines de Mésopotamie, d’Iran, d’Egypte, du Levant. En fait, les caravanes de marchands, ont de tout temps sillonné l’Arabie d’Est en Ouest et du Nord au Sud. Elles créèrent et suivirent des routes tracées au gré des paysages, entretenant pendant des millénaires le rôle privilégié de la région en tant que carrefour commercial et culturel, au cœur des circuits de l’encens et du commerce des matières précieuses. C’est le long de ces routes que se formèrent les principaux centres peuplés.

le gant en or arabie saouditeCette itinérance le long de ces parcours bien identifiés a donné une unité à ce pays et aux paysages. Elle mit en contact des tribus, des croyances et des cultures variées, ouvrant ainsi la voie à l’implantation et la diffusion rapide de l’islam.

Le changement est perceptible alors. Vite, les routes de commerce devinrent des routes de pèlerinage, reliant les grandes capitales islamiques aux villes saintes.

L'exposition, Routes d'Arabie, se tient au musée du Louvre à paris jusqu'au 27 septembre 2010.

Le Gant d'or

Parmi les objets présentés à cette exposition, on y trouve des bijoux en or et en perles, notamment un gant en or récupéré dans un tombeau à Thaj, mais aussi la porte de la Mecque qui a été offert comme un cadeau à un sultan ottoman.