La renaissance de la bibliothèque de Bagdad

bibliothèque de bagdadBouleversé par l'incendie de la bibliothèque de Bagdad lors de l'invasion américaine de l'Irak, le poète Khal Torabully avait lancé un appel à textes : trouver des mots poétiques pour condamner les voleurs des mots. Voila que ses vœux se sont réalisés ou presque… La Bibliothèque de Bagdad se met debout…



Après les pillages massifs de 2003, la Bibliothèque et les Archives nationales de l'Irak renaissent. C'est la bonne nouvelle. La moins bonne, c'est hélas la disparition des pages entières de l'histoire, de la période ottomane au régime de Saddam Hussein.

Les responsables de la bibliothèque affirment en tout cas avoir perdu plus de 60% des collections, la quasi-totalité des cartes et photos et 90% des livres rares. Souvenons-nous, c'était en avril 2003, après la chute de Saddam Hussein que les bâtiments de la bibliothèque avait été pris d'assaut par des pillards. Les archives des ministères de l'époque ottomane irakienne (1638-1918), du mandat britannique (1920-32), de la monarchie hachémite (1932-1958), et de la République arabe (1958 à 2003) étaient conservées dans ces bâtiments.

C'est une jeune équipe dirigée par M. Eskander, un jeune professeur à l'Université Mary Washington qui a recensé les collections perdues et sauvé ce qui a été possible de sauver. Outre la rénovation de la Bibliothèque nationale, l'équipe a mis sur pied un service de conservation des documents restants, et commencé à restaurer des documents endommagés.

La cendre des mots : Après l'incendie de la bibliothèque de BagdadOr, malgré ce bon avancement, les spécialistes estiment que le reste des archives irakiennes demeure dans un piteux état. La situation serait même pire qu'avant 2003, la plupart des institutions responsables des archives ont été détruites. Une autre bonne partie serait tombée dans les mains des Américains et Anglais qui "ont pioché dans les 1.001 trésors d'information dont regorgeaient la Bibliothèque et les Archives irakiennes".

Les responsables de la bibliothèque espèrent néanmoins parvenir à récupérer et rapatrier ces documents en Irak. Ils estiment que ces documents vont permettre de comprendre comment Saddam Hussein a pu dominer et contrôler la société irakienne.

Source : TV5Monde.

{moscomment}