Précarité en augmentation en Israël

Marché à Jérusalem Un Israélien sur quatre vivrait en dessous du seuil de pauvreté, selon un nouveau rapport. Plus de 1.6 million d’Israéliens tenteraient de subvenir, tant bien que mal, à leurs besoins alimentaires au quotidien.

L'institut israélien NII vient de publier un rapport alarmant sur la pauvreté en Israël. Selon ce rapport, un Israélien sur quatre vivrait aujourd'hui en dessous du seuil de pauvreté. Ainsi, pas moins de 1,651,300 personnes, dont 783 600 personnes ont moins de 18 ans, sont considérées comme pauvres en 2008. Le rapport considère que ce nombre reste relativement stable si l'on considère les effets de la crise économique.

Malgré cette stabilité apparente, le rapport reste néanmoins alarmant. Il considère que c'est la première fois en cinq ans que le niveau de vie ne progresse pas dans le pays. De plus, d'après ce même rapport, désormais le taux de précarité en Israël est considéré comme supérieur à celui de la Turquie et du Mexique.

Le rapport fixe le seuil de pauvreté comme étant l’équivalent de 50% du revenu moyen d’une famille. L’influence de la crise, qui a été remarquée au deuxième semestre de 2008, n'a fait que fragiliser la hausse des revenus survenue la première moitié du l'année. Il n'en reste pas moins que de très nombreuses familles reçoivent désormais des allocations dédiées aux pauvres.

Ainsi, le nombre de pauvres en Israël a augmenté de 21.000 en 2008. Alors que 17,8 % des familles ayant jusqu'à trois enfants sont sous le seuil de pauvreté, 57.8 % des familles nombreuses, avec quatre enfants ou plus, sont elles aussi sous le seuil de pauvreté.

D'un autre côté, une division géographique des résultats montre que le taux de pauvreté a surtout augmenté à Tel Aviv et dans le sud du pays. Jérusalem est la ville la plus pauvre en Israël, avec 32,3% des habitants de la capitale et près de 55% de ses enfants vivent en dessous du seuil de la pauvreté.

Certaines organisations non gouvernementales en Israël s’inquiètent. Le nombre de personnes passant sous le seuil de pauvreté risque d’augmenter davantage en 2010.

Le rapport de l'institut israélien NII (en hébreu).

Photo : Image MD.