Forte croissance aux Emirats Arabes Unis

secteur de la construction à DubaïLe taux de croissance de l'économie réelle émirienne serait l'un des plus forts dans le monde. Le pays a obtenu un taux de croissance annuel moyen (CAGR) de 9,3 % au cours des cinq dernières années, selon un rapport de Global Research, qui appartient à Global Investment House, au Koweït.




Les secteurs du bâtiment, de l'immobilier, de la banque et du tourisme ont dynamisé le produit intérieur brut (PIB) nominal des E.A.U. de 16,5 %, pour atteindre 698,1 milliards de dirhams en 2007. Malgré les réussites récentes de la diversification dans certains émirats, le secteur du pétrole et du gaz a quand même constitué 35 % du PIB des E.A.U. en termes nominaux en 2007. Le Sultan Nasser Al Suwaidi, Gouverneur de la Banque centrale, a révélé que l'économie peut encore croître en termes réels de 6,6 % par an, même si le prix du pétrole descend au-dessous de 60 US$ le baril.

Bien que le pétrole continue de jouer un rôle crucial dans la croissance des E.A.U., le PIB non pétrolier devrait dominer la croissance globale en termes réels et nominaux, le secteur privé jouant le rôle principal. La montée en flèche du prix du pétrole a dynamisé les revenus pétroliers, participant ainsi à l'investissement et à la confiance du public. « À l'avenir, les principaux défis que le gouvernement devra relever comprennent la poursuite de la diversification avec des activités nécessitant plus de main-d’œuvre, ainsi que l'utilisation du puissant secteur des hydrocarbures des émirats pour stimuler et soutenir une croissance économique plus large. »

La planification détaillée de la croissance économique était un élément fort de la gouvernance financière en 2006–2007, avec l'annonce du Plan Abu Dhabi 2030 et du Plan stratégique de Dubaï 2007–2015. Les autorités de chaque émirat ont libéralisé leur politique et ont encouragé les sociétés privées et étrangères à investir dans la croissance du pays.
Les investissements dans les transports et les communications ont atteint de nouveaux sommets : les principaux ports maritimes de Dubaï et d’Abu Dhabi font l'objet de travaux de grande échelle et le métro de Dubaï vient de terminer des essais.

La forte demande et la rentabilité accrue ont encouragé le secteur des entreprises à investir dans de nouveaux projets ou à étendre leurs installations existantes. L'immobilier, le bâtiment, la fabrication, les services financiers et le tourisme en particulier ont ressenti des investissements accrus.

Dubaï fait maintenant partie des 10 centres financiers les plus compétitifs dans le monde selon l'indice du Centre financier international. Les E.A.U., qui continuent à attirer de grandes quantités d'investissements étrangers directs et de travailleurs expatriés, jouent un rôle économique régional de plus en plus important.

Source : Emirates Business 24/7 Via UaeInterAct.

{moscomment}