ICD de Dubaï retire son offre sur l'espagnol Colonial

Inmobiliaria Colonial - ICD dubai Le fond souverain "Investment Corporation of Dubai" (ICD), vient de retirer son offre d'achat sur le groupe immobilier espagnol "Inmobiliaria Colonial". Le groupe, déjà en difficultés financières, a perdu près de trois milliards d'euros en cash et en titres...



L'annonce du retrait du fond émirati ICD a causé l'écroulement du titre Colonial de plus de 9% sur les marchés boursiers. En effet, L'ICD a affirmé dans un communiqué de presse qu'il n'était pas parvenu à un accord avec les actionnaires de Colonial. Le délai pour cet accord était fixé à une date butoir, le 3 mars 2008. En conséquence, l'offre formulée par l'ICD a pris fin.

Ce retrait vient après de longues négociations menées entre les actionnaires principaux de Colonial et l'ICD sur le prix et les conditions de l'opération. Luis Portillo et la famille Nozaleda qui détiennent 52% du capital de Colonial avaient accepté de vendre leurs participations au fonds du Golfe. Mais l'ICD réclamait un rabais, ou de meilleures conditions, concernant le prêt de 4.66 milliards d'euros contracté par Colonial.

A noter que l'ICD avait lancé la semaine dernière une OPA portant sur un minimum de 50.1% du capital du groupe espagnol. Il proposait de racheter les titres de Colonial soit en numéraire au prix de 1.85 euro par action, soit par le biais d'instruments financiers émis par ICD pour l'équivalent de 2.25 euros par titre.

Le retrait de l'ICD risque d'avoir des conséquences sur les dépréciations d'actifs des banques créditrices de Colonial.

{moscomment}