L’Egypte, un pari gagnant

L’Egypte, un pari gagnantUne délégation de ministres égyptiens s'est rendue en France la semaine dernière, une visite voulue hautement "commerciale" et dont l'objectif est clair : encourager les investissements entre les deux pays.





Les journées franco-égyptiennes à Paris se sont déroulées sous le slogan suivant : "L’Egypte, un pari gagnant". Autrement dit, le message est clair : "Le marché égyptien est déjà attrayant et les investissements étrangers, en nombre croissant, sont les bienvenues".

Il s'agit donc de rappeler que France est appelée à renforcer son rôle déjà majeur en Egypte. C'est en tout cas le message du Conseil Présidentiel des Affaires Franco-Egyptiennes (CPAFE), co-organisateur des journées franco-égyptiennes.

Fondé en avril 2006 au Caire, le CPAFE est parrainé par les Présidents égyptiens et français. Il regroupe quarante hommes d’affaires (vingt égyptiens, vingt français) de divers secteurs des affaires. Leur objectif est de se pencher sur les dossiers stratégiques en vue de renforcer les relations économiques entre la France et l’Egypte ; de soumettre des éléments sur de nouvelles opportunités d’échanges commerciaux et de faire avancer les projets bilatéraux en cours.

A noter que l'Egypte a enregistré cette année un montant record de 11 milliards de dollars d'investissements étrangers. Partenaire commerciale historique, la France reste le 5ème investisseur mondial, mais l'élan s'essouffle un peu. En effet, sur le plan du commerce bilatéral, les échanges n'ont pas renouvelé leur progression record de 2005, mais se sont néanmoins maintenus à un haut niveau et se rapprochent progressivement de l'équilibre.

Parmi les dossiers largement traités lors des ces journées, on remarque notamment le dossier nucléaire. L'Egypte a déjà annoncé son intention de relancer son programme civil et de construire quatre centrales.

Source.

{moscomment}