Dubaï et Qatar, haro sur la bourse de Londres

London Stock Exchange La moitié de la bourse de Londres s'apprête à être rachetée par deux petits pays du Golf, à savoir le Qatar et Dubaï. C'est en tout cas ce qui a été révélé par les autorités financières…





bourse de dubaï

La bourse de Londres, London Stock Exchange, vit en ce moment une petite révolution financière, puisqu'elle s'apprête à être détenue par deux pays du Golfe, le Qatar et Dubaï. Ce jeudi 20 septembre, le Qatar a annoncé avoir acquis pas moins de 20 % du LES. La source précise que le groupe d'investissement concerné ne fera pas pour autant une offre sur la totalité du capital, au moins dans l'immédiat, mais il se en se réservant le droit de changer de position si un des actionnaires actuels de la place britannique vendait leurs parts.

En même temps, la Bourse de Dubaï et la Nasdaq viennent aussi de signer un accord de partenariat pour le contrôle de l'opérateur nordique OMX et cela prévoit que la Bourse de Dubaï achète 28 % des 31 % du LSE que détient le Nasdaq. Ce qui fait un total de 48% de la bourse de Londres détenu par deux pays du Golf Arabe Persique. En contrepartie, le Nasdaq deviendrait finalement le repreneur d'OMX. L'accord prévoit également que le Nasdaq deviendra un partenaire stratégique dans les échanges boursiers de Dubaï.

{moscomment}