Système bancaire au Liban

banque,libanQuelques informations pratiques concernant le secteur bancaire au Liban. Le pays se veut en avance dans ce domaine et dans la région...





Le marché libanais est fortement lié au dollar. On compte plus de 70 % des opérations bancaires sont enregistrés en devise américaine. Plus de 82% des crédits sont également libellés en cette monnaie. En même temps, la livre libanaise semble accomplir ses fonctions perdues durant les années de la guerre, à savoir être le principal moyen de payement mais aussi de l'épargne. Les récentes lois ont en effet introduit de nouvelles règles pour aider à stopper la spéculation sur le dollar.

Au Liban, on compte plus de soixante-dix établissements bancaires, un chiffre qui s'avère très important compte tenu de la densité et la superficie du pays, mais aussi compte tenu des conditions géopolitiques dans la région. Les banques françaises ou franco-libanaises occupent une place dominante. Les formalités d’ouverture des comptes bancaires sont similaires à celles pratiquées en France et n’exigent qu’une pièce d’identité et une justification de domicile.

Les opérations de change et d’ouverture de compte en devises ne sont pas soumises à des conditions préalables. Les banques libanaises sont par ailleurs tenues au secret bancaire, qui garantit les clients des banques contre toute saisie de leurs avoirs bancaires. Ce secret n’est levé que dans le cas d’enrichissement illicite.

Les paiements électroniques sont réglementés par la Banque du Liban qui s’est vu assigner la tâche d’organiser et de contrôler les institutions effectuant des transactions monétaires et financières à travers les guichets automatiques, mais aussi par l'intermédiaire des cartes de crédit. Avec de telles avancées, le pays est considéré comme le plus avancé dans la région. Un effort considérable est accentué pour encourager les particuliers à utiliser les services bancaires, tel que le payement électronique par carte bleue.

La Banque du Liban vient par ailleurs de mettre en place une plateforme de paiement sécurisée. Un projet de loi prévoit même l’utilisation de la signature électronique et l’acceptation de la preuve électronique dans les transactions financières. Les communications interbancaires sont souvent reliées par des réseaux spécialisés reconnus mondialement.

Le paiement en espèces est encore le plus utilisé localement dans les transactions quotidiennes. En effet, compte tenu de la double monétarisation Livre et Dollar du pays, les commerçants acceptent d’être payés avec les deux devises. Ceci étant dit, les organismes publics n’acceptent le paiement des factures qu’en monnaie locale. Pour les étrangers, les modalités d’approvisionnement en monnaie locale se font par le change sur place, par la voie bancaire. On peut également faire l'échange dans les établissements bancaires en France, avant d'effectuer le voyage au Liban.

Pour les transactions commerciales, le chèque reste l’instrument le plus utilisé. Il peut être par ailleurs libellé en livre libanaise ou en devise étrangère. Son utilisation est fortement réglementée car un chèque sans provision est considéré comme étant un acte illégal et les abus sévèrement sanctionnés par la loi. Il a aussi l’avantage d’être plusieurs fois endossable, ou de pouvoir être postdaté ce qui en fait un réel instrument de crédit. A noter que les Traveller's Chèques sont acceptés avec néanmoins de lourdes commissions.

La carte de crédit, à débit immédiat ou différé, est souvent utilisée par les particuliers pour des achats de biens et services. Le pays a été le premier pays au Moyen-Orient à introduire la carte à puce VISA. La tendance est à l’abandon des paiements en liquide et par chèque au profit de la CB ou des prélèvements directs.

La lettre de crédit reste l’instrument de référence au Liban. Les contrats internationaux peuvent prévoir le règlement des créances dans la devise choisie par les parties. Les facilités de paiement sont monnaie courante et fluctuent entre 90 et 180 jours. Les transactions sont libellées en euro ou en dollar. La Banque de Liban impose par ailleurs une garantie bancaire en espèces qui s'élève à 15% sur la valeur de la lettre de crédit.

Liens et adresses utiles : Banque du Liban et L'Association des Banques au Liban.