L’orchestre Philharmonique du Qatar

Image Le 25 mars au soir, le théâtre des Champs-Elysées, à Paris, et en présence de son excellence Mohamed Al Kuwari, l'ambassadeur du Qatar en France, ouvrait ses portes au nouvel orchestre philharmonique de Doha qui donnait son premier concert parisien.




En réalité, il y a six mois encore, l’orchestre Philharmonique du Qatar n’existait même pas. Le Qatar a décidé il y a deux ans de s'en doter un, tout en se donnant tous les moyens, et sous le patronage du chef américain Lorin Maazel qui accompagne le projet depuis le début.

C’est en 2007 plus précisément qu’une série d’auditions a été organisée à travers l’Europe ainsi qu’au Caire. Plus de 2000 candidats s’y sont présentés. Mais seuls cent et un candidats ont été retenus.

L’orchestre œuvre aux échanges des cultures à travers un programme mêlant compositions arabes et occidentales. Il s’inscrit dans la philosophie du développement culturel Qatari et œuvre en faveur de l’éducation de la jeunesse à travers la musique, la poésie, la littérature et les arts.

Le 25 mars dernier au théâtre des Champs-Elysées, à Paris donc, l'orchestre qatari a donné un programme Beethoven et Ravel ainsi que deux œuvres écrites par un compositeur libanais.

A noter que les musiciens ont donné leur premier concert à Washington en février dernier.

Gala France Qatar