Amr Diab, album bradé

amr diabCopier les albums ou les télécharger sur l'Internet nuit d'abord aux chanteurs eux-même. Ainsi la société éditrice de CD Rotana a décidé de réduire les prix des albums de certains de ces chanteurs, pourtant très appréciés par le public arabe.

Polémique et mécontentement :

Amr Diab n'aurait-il plus la côte pour réduire ainsi le prix de ses albums sur le marché ? Le chanteur, mais également Pascal Mashalaani, ont vu les prix de leurs albums chuter de 6 dollars. Alors que celui de Najwa karam se vend à 10 dollars sur le marché libanais, le dernier album du chanteur égyptien est proposé à 4 dollars seulement.

La société Rotana justifie sa décision par le fait que le dernier Album du chanteur eut été diffusé gracieusement sur Internet. Les ventes ont largement chuté et la réduction proposée serait une opération promotionnelle pour "liquider" le stock.

Quant à l'album du chanteur libanais Pascal Mashalaani, la baisse du prix est due au fait que les deux albums sont lancés au même moment, assure la société Rotana.

 

Selon le site internet Elaph, la société Rotana veut rendre plus stricte le respect des droits d'auteur et de reproduction, spécialement au Liban et en Egypte. La société déclare ainsi la guerre aux distributeurs pirates dans la région.

{moscomment}