Art Dubaï 2008, la consécration

Art Dubaï 2008La deuxième édition d'Art Dubaï se termine ce jour avec un grand succès. La foire d'art contemporain a regroupé cette année des galeries du monde entier… Les participants sont venus de Londres, Paris, Séoul, Tokyo, Shanghaï, Sao Paulo, Lisbonne, Zurich, Beyrouth et Tunis…

Dubaï est au croisé des chemins entre l'Asie et le Monde occidental. Les Emiratis le savent, ils veulent faire de leur émirat un centre international, tant pour le tourisme, les affaires… et pourquoi pas l'art contemporain ?

D'autant plus que pour Dubaï, quoi de plus prestigieux pour une ville de luxe que d'organiser "L'événement" en concurrençant même la foire d'Abu Dhabi. Art Dubai a opté cette année pour une sélection de galeries les plus à la mode dans le Monde. Ainsi, des galeries de grand renom sont présentes.

Art Dubaï 2008,

Après une première édition mitigée en 2007, le nombre d'exposants à Art Dubaï a pratiquement doublé en 2008. La ligne éditoriale a quelque peu changé avec bien sûr quelques vedettes occidentales, mais surtout de nombreux artistes venus du Moyen-Orient et d'Asie. De quoi renforcer l'effet de mode "asiatique" déjà ressenti dans le marché de l'art contemporain international. De plus, d'autres invités surprise font apparition, à l'instar de l'Iran, l'Inde et le Pakistan.

Huma Mulji.Huma Mulji

Côté œuvre et extravagance, cette année on y trouve de tout. Comme ce chameau recroquevillé dans une malle réalisée par Huma Mulji. Le symbole est là, aux Emirats Arabes Unis, le chameau est un plat réservé à la famille royale. D'où le succès indéniable de l'œuvre… Parmi les autres articles exposés figurent aussi des tableaux de peintres célèbres, comme les Américains Andy Warhol et Sam Francis, mais aussi l'Iranien Farhad Moshiri. Ce dernier est d'ailleurs devenu le premier peintre du Moyen-Orient à franchir le cap d'un million de dollars pour l'une de ses toiles, "Amour". Sa nouvelle toile, "Message d'amour", a attiré de ce fait beaucoup d'admirateurs à Art Dubaï.

En attirant les grosses fortunes du Golfe, l'émirat est ainsi devenu un centre pour la vente des œuvres d'art contemporain. Dans une récente étude pour Christie's, 40% des habitants de la région entendent dépenser plus, durant les 5 prochaines années, pour l'achat d'œuvres artistiques. 60% disent avoir acheté ces dernières années un objet d'art. Selon les organisateurs, la moitié des clients de cette année sont d'ailleurs des ressortissants du Moyen-Orient. Ils estiment que le marché de l'art arabe et iranien s'est développé au taux de 207% en une seule année.

Art Dubai 2008.