Apprivoiser l'Iran par Twitter ?

Twitter iranEt si la guerre devenait électronique ? C'est en tout cas ce que propose le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en recommandant l'usage de Twitter et des réseaux sociaux sur internet contre le régime iranien.

Sans doute, le premier ministre israélien s'inspire des manifestants iraniens, qui contestaient les résultats de l'élection présidentielle au mois de juin dernier, et qui utilisaient Twitter comme un moyen d'information et de communication. A ce moment là, c'est Twitter qui nourrissait la presse internationale des dernières images et informations, et en direct. Et le voila, le premier ministre israélien, qui recommande aux Etats-Unis d'utiliser ce même réseau, ainsi que l'Internet, pour la guerre qui les oppose au régime iranien.

Rappelons le contexte politique. Les Américains, les Européens et les Israéliens soupçonnent l'Iran de vouloir fabriquer l'arme nucléaire. De son côté, l'Iran affirme que son programme nucléaire est purement civil et pacifique. Ainsi, le bras de fer est lancé depuis plusieurs années via l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA). L'Iran se voit exposé à des lourdes sanctions, et l'option militaire n'est pas complètement écartée, elle serait même souhaitée par les Israéliens. En effet, les Israéliens voient dans l'Iran un ennemi dangereux. Outre la menace nucléaire, le président iranien a, à plusieurs reprises, souhaité la disparition de l'état d'Israël.

A noter que lors de la dernière manifestation étudiante à Téhéran, lundi dernier, les autorités iraniennes ont coupé toutes les connexions internet et bloqué l'accès à plusieurs sites liés à l'opposition.